In Memory Of

Mr. Alain Michel
Brossard
-

Guest book

  • January 14, 2021
    Un gros 4x4 rouge et noir à Kennedy Airport.
    Un appartement 60 th Columbus Avenue juste à proximité de Central Park, climatisation et sirènes hurlantes nuit et jour.
    Les ours blancs du zoo, pas vraiment plat Central Park surtout à vélos avec les enfants sur le porte bagage.
    Une laisse, non pas de chien, juste pour Stephan …
    Descendre quelques marches pour accéder à la Boite en Bois. C’est plein, en cuisine cela parle plus espagnol qu’anglais. En dessert des fraises au poivre.
    Piano bar très classe dans le second restaurant sur Madison Avenue ou la 5eme Avenue je ne sais plus, en tout cas la chanteuse si !
    Une virée estivale sur la côte Est à Cape May, mais où sont les homards et les baleines ?
    Un weekend typiquement américain avec foot US et barbecue sur Long Island chez les Sanchez (aussi accueillants et bienveillants que lui) suivi d’une sortie en bateau dans la baie .
    Son français voir franglais teinté d’un fort accent trainant, à la recherche de mots perdus ; on dirait le Sud, la Louisiane …
    C’était il y a longtemps, c’était il y a 30 ans ou presque… Non c’était hier !
    Alain comme mon frère, Alain comme un frère et pour mes enfants leur oncle d’Amériques.
    Thierry gosset
  • January 14, 2021
    Alain, tu as eu une vie si riche et si extraordinaire.
    Grâce à ta sensibilité, à ta tolérance et à l'acceptation de nos différences, tu as su tisser des liens très forts, intègres, durables et chaleureux. Nous aurions aimé que notre profonde et sincère amitié, notre relation privilégiée durent encore dans l'espoir de pouvoir se revoir. Malheureusement la vie en a décidé autrement. Nous espérons que les souvenirs de ta joie de vivre, de ta bonté, de ton humour et des super moments partagés avec toi nous aideront à poursuivre notre chemin sans toi. Tu vas nous manquer cruellement mais tu resteras dans nos têtes et nos coeurs aussi longtemps que notre mémoire et notre existence nous le permettront.
    Chantal Hervé
  • January 14, 2021
    Cher Alain,
    Tu es parti trop vite. Ta joie et ta bonne humeur vont beaucoup nous manquer. Je suis tellement contente d’avoir pu partager quelques jours avec toi en venant à New York en 2017. Merci encore pour ton accueil et tous tes bons conseils. Je me souviens des slices de pizzas qu’on mangeait ensemble le soir, « les meilleures de la ville ». Je me souviens également de toutes les fois où tu revenais nous voir en France, tu nous ramenais toujours des cadeaux, tu étais tellement généreux. Ce que je me souviens moins, ce sont les colères que j’ai piquées quand je suis venue à New York et que j’avais deux ans. Mais ça toi tu ne risquais pas de les oublier, tu m’en avais d’ailleurs reparlé en 2017.
    Tout ça pour te dire que ton départ va laisser un grand vide dans nos cœurs.
    Nous ne t’oublierons jamais.
    Léa
    Léa GOSSET
  • January 13, 2021
    I remember the funny postcards and the presents I received from my dear uncle Alain when I was a kid. A fatherless kid that he would very kindly care for, even being away. Whenever we spoke on the phone he was always so gentle and so funny. Each time he would come to visit us in France, and the two times we went to NYC, it felt so natural to be together, as if we had been away from each other only a few weeks! And we had great times with him. He was such a funny man, joyful, kind to all, loving his friends and his family and loving to share happy moments and festive meals with them. I feel I’m going to miss him badly, and many people are going to miss him too.
    A few days before he passed away, we had a video call. He was happy to see my sons and make them laugh, and when we said goodbye, he added with a laugh “say hello to the cat!”. It’s comforting to keep that last picture of him. He was a really good man.
    ANTOINE BROSSARD
  • January 12, 2021
    Alain il m'est difficile de t'écrire ce mot tant j"ai du mal à accepter et à realiser que tu nous aies quittés si brutalement. Depuis quelques jours, je ressens le vide immense, la béance, la plaie que ton depart a figé en moi et qui aura du mal à cicatriser, et qui vient s'ajouter aux vides laissés par les departs de Jacky, de papi et de mamie. Comme je regrette de ne pas t'avoir vu plus souvent et depuis si longtemps... Ce qui m'a le plus marqué chez-toi c'est ta générosité et ta bonne humeur. A chaque fois qu'on se voyait c"etait un véritable feu d'artifice et tu savais communiquer ta bonne humeur et ta joie de vivre . Pourtant la vie ne t'a pas toujours fait de cadeaux mais tu n'en a gardé aucune aigreur....Dans ta générosité, tu savais toujours tendre la main et apporter du réconfort. Je te remercie pour tout ce que tu as fait pour Françoise, Nathalie, papi et Mamie mais aussi pour tant d'autres personnes que tu as rencontrées dans ta vie et que tu as su reconforter.... ce qui adoucit un peu ma peine c'est que, ces dernières annees, tu as connu la joie d'être grand grand-père et que tu devrais être tout autant extraordinaire dans ce rôle. Et aussi que ces dernières annees tu aies pu rencontrer à nouveau l'amour avec Viviane. Je ne la remercierai jamais assez pour tout ce bonheur qu'elle a su t'apporter et pour toutes les photos de toi et de vous deux qu"elle publiait sur Facebook. On etait tellement content de voir combien vous aviez l'air heureux. Vous aviez des etoiles plein les yeux mais maintenant c'est toi la petite étoile qui brille dans la nuit quand je lève la tête vers le ciel. Ca b3a etre difficile pour Viviane de ne plus t'avoir a ses côtés mais tu as dû tellement lui donner pendant ces quelques annees.... je suis tellement fier de ton parcours et d'avoir eu un frère comme toi. Je t"ai aimé, je t"aime car je ne peux oas croire que tu soies parti et je t'aimerai encore à travers tout ce que tu m'as donné. Tu faisais l'unanimité je te promets que nous resterons soudés autour de ton souvenir mais aussi du souvenir de Jacky, papi et mamie qui ont su fonder une belle famille. Avec Françoise, Bobos, Nathalie, Pascal, tes belles soeurs et beaux-frères. tes neveux et nieces, chaque fois que ce sera possible, nous entretiendrons ce souvenir aurour d'un bon repas comme tu savais les apprécier.... et même si tu nous manques et que nous avons de la peine, nous essaierons d'y inculquer autant de bonne humeur et de générosité que tu savais le faire....J'espère aussi que nous pourrons enfin rencontrer Viviane, mais aussi revoir Stephan et rencontrer sa petite famille. je suis si fière de toi et d'avoir été ta petite soeur... je t'embrasse tres fort.

    From Nicole Brossard- Gosset
    Nicole GOSSET
  • January 14, 2021
    Un gros 4x4 rouge et noir à Kennedy Airport.
    Un appartement 60 th Columbus Avenue juste à proximité de Central Park, climatisation et sirènes hurlantes nuit et jour.
    Les ours blancs du zoo, pas vraiment plat Central Park surtout à vélos avec les enfants sur le porte bagage.
    Une laisse, non pas de chien, juste pour Stephan …
    Descendre quelques marches pour accéder à la Boite en Bois. C’est plein, en cuisine cela parle plus espagnol qu’anglais. En dessert des fraises au poivre.
    Piano bar très classe dans le second restaurant sur Madison Avenue ou la 5eme Avenue je ne sais plus, en tout cas la chanteuse si !
    Une virée estivale sur la côte Est à Cape May, mais où sont les homards et les baleines ?
    Un weekend typiquement américain avec foot US et barbecue sur Long Island chez les Sanchez (aussi accueillants et bienveillants que lui) suivi d’une sortie en bateau dans la baie .
    Son français voir franglais teinté d’un fort accent trainant, à la recherche de mots perdus ; on dirait le Sud, la Louisiane …
    C’était il y a longtemps, c’était il y a 30 ans ou presque… Non c’était hier !
    Alain comme mon frère, Alain comme un frère et pour mes enfants leur oncle d’Amériques.
    Thierry gosset
  • January 14, 2021
    Alain, tu as eu une vie si riche et si extraordinaire.
    Grâce à ta sensibilité, à ta tolérance et à l'acceptation de nos différences, tu as su tisser des liens très forts, intègres, durables et chaleureux. Nous aurions aimé que notre profonde et sincère amitié, notre relation privilégiée durent encore dans l'espoir de pouvoir se revoir. Malheureusement la vie en a décidé autrement. Nous espérons que les souvenirs de ta joie de vivre, de ta bonté, de ton humour et des super moments partagés avec toi nous aideront à poursuivre notre chemin sans toi. Tu vas nous manquer cruellement mais tu resteras dans nos têtes et nos coeurs aussi longtemps que notre mémoire et notre existence nous le permettront.
    Chantal Hervé
  • January 14, 2021
    Cher Alain,
    Tu es parti trop vite. Ta joie et ta bonne humeur vont beaucoup nous manquer. Je suis tellement contente d’avoir pu partager quelques jours avec toi en venant à New York en 2017. Merci encore pour ton accueil et tous tes bons conseils. Je me souviens des slices de pizzas qu’on mangeait ensemble le soir, « les meilleures de la ville ». Je me souviens également de toutes les fois où tu revenais nous voir en France, tu nous ramenais toujours des cadeaux, tu étais tellement généreux. Ce que je me souviens moins, ce sont les colères que j’ai piquées quand je suis venue à New York et que j’avais deux ans. Mais ça toi tu ne risquais pas de les oublier, tu m’en avais d’ailleurs reparlé en 2017.
    Tout ça pour te dire que ton départ va laisser un grand vide dans nos cœurs.
    Nous ne t’oublierons jamais.
    Léa
    Léa GOSSET
  • January 13, 2021
    I remember the funny postcards and the presents I received from my dear uncle Alain when I was a kid. A fatherless kid that he would very kindly care for, even being away. Whenever we spoke on the phone he was always so gentle and so funny. Each time he would come to visit us in France, and the two times we went to NYC, it felt so natural to be together, as if we had been away from each other only a few weeks! And we had great times with him. He was such a funny man, joyful, kind to all, loving his friends and his family and loving to share happy moments and festive meals with them. I feel I’m going to miss him badly, and many people are going to miss him too.
    A few days before he passed away, we had a video call. He was happy to see my sons and make them laugh, and when we said goodbye, he added with a laugh “say hello to the cat!”. It’s comforting to keep that last picture of him. He was a really good man.
    ANTOINE BROSSARD
  • January 12, 2021
    Alain il m'est difficile de t'écrire ce mot tant j"ai du mal à accepter et à realiser que tu nous aies quittés si brutalement. Depuis quelques jours, je ressens le vide immense, la béance, la plaie que ton depart a figé en moi et qui aura du mal à cicatriser, et qui vient s'ajouter aux vides laissés par les departs de Jacky, de papi et de mamie. Comme je regrette de ne pas t'avoir vu plus souvent et depuis si longtemps... Ce qui m'a le plus marqué chez-toi c'est ta générosité et ta bonne humeur. A chaque fois qu'on se voyait c"etait un véritable feu d'artifice et tu savais communiquer ta bonne humeur et ta joie de vivre . Pourtant la vie ne t'a pas toujours fait de cadeaux mais tu n'en a gardé aucune aigreur....Dans ta générosité, tu savais toujours tendre la main et apporter du réconfort. Je te remercie pour tout ce que tu as fait pour Françoise, Nathalie, papi et Mamie mais aussi pour tant d'autres personnes que tu as rencontrées dans ta vie et que tu as su reconforter.... ce qui adoucit un peu ma peine c'est que, ces dernières annees, tu as connu la joie d'être grand grand-père et que tu devrais être tout autant extraordinaire dans ce rôle. Et aussi que ces dernières annees tu aies pu rencontrer à nouveau l'amour avec Viviane. Je ne la remercierai jamais assez pour tout ce bonheur qu'elle a su t'apporter et pour toutes les photos de toi et de vous deux qu"elle publiait sur Facebook. On etait tellement content de voir combien vous aviez l'air heureux. Vous aviez des etoiles plein les yeux mais maintenant c'est toi la petite étoile qui brille dans la nuit quand je lève la tête vers le ciel. Ca b3a etre difficile pour Viviane de ne plus t'avoir a ses côtés mais tu as dû tellement lui donner pendant ces quelques annees.... je suis tellement fier de ton parcours et d'avoir eu un frère comme toi. Je t"ai aimé, je t"aime car je ne peux oas croire que tu soies parti et je t'aimerai encore à travers tout ce que tu m'as donné. Tu faisais l'unanimité je te promets que nous resterons soudés autour de ton souvenir mais aussi du souvenir de Jacky, papi et mamie qui ont su fonder une belle famille. Avec Françoise, Bobos, Nathalie, Pascal, tes belles soeurs et beaux-frères. tes neveux et nieces, chaque fois que ce sera possible, nous entretiendrons ce souvenir aurour d'un bon repas comme tu savais les apprécier.... et même si tu nous manques et que nous avons de la peine, nous essaierons d'y inculquer autant de bonne humeur et de générosité que tu savais le faire....J'espère aussi que nous pourrons enfin rencontrer Viviane, mais aussi revoir Stephan et rencontrer sa petite famille. je suis si fière de toi et d'avoir été ta petite soeur... je t'embrasse tres fort.

    From Nicole Brossard- Gosset
    Nicole GOSSET
Add photo
Maximum 5 files.
10 MB limit.
Allowed types: png gif jpg jpeg.
  • January 14, 2021
    Un gros 4x4 rouge et noir à Kennedy Airport.
    Un appartement 60 th Columbus Avenue juste à proximité de Central Park, climatisation et sirènes hurlantes nuit et jour.
    Les ours blancs du zoo, pas vraiment plat Central Park surtout à vélos avec les enfants sur le porte bagage.
    Une laisse, non pas de chien, juste pour Stephan …
    Descendre quelques marches pour accéder à la Boite en Bois. C’est plein, en cuisine cela parle plus espagnol qu’anglais. En dessert des fraises au poivre.
    Piano bar très classe dans le second restaurant sur Madison Avenue ou la 5eme Avenue je ne sais plus, en tout cas la chanteuse si !
    Une virée estivale sur la côte Est à Cape May, mais où sont les homards et les baleines ?
    Un weekend typiquement américain avec foot US et barbecue sur Long Island chez les Sanchez (aussi accueillants et bienveillants que lui) suivi d’une sortie en bateau dans la baie .
    Son français voir franglais teinté d’un fort accent trainant, à la recherche de mots perdus ; on dirait le Sud, la Louisiane …
    C’était il y a longtemps, c’était il y a 30 ans ou presque… Non c’était hier !
    Alain comme mon frère, Alain comme un frère et pour mes enfants leur oncle d’Amériques.
    Thierry gosset
  • January 14, 2021
    Alain, tu as eu une vie si riche et si extraordinaire.
    Grâce à ta sensibilité, à ta tolérance et à l'acceptation de nos différences, tu as su tisser des liens très forts, intègres, durables et chaleureux. Nous aurions aimé que notre profonde et sincère amitié, notre relation privilégiée durent encore dans l'espoir de pouvoir se revoir. Malheureusement la vie en a décidé autrement. Nous espérons que les souvenirs de ta joie de vivre, de ta bonté, de ton humour et des super moments partagés avec toi nous aideront à poursuivre notre chemin sans toi. Tu vas nous manquer cruellement mais tu resteras dans nos têtes et nos coeurs aussi longtemps que notre mémoire et notre existence nous le permettront.
    Chantal Hervé
  • January 14, 2021
    Cher Alain,
    Tu es parti trop vite. Ta joie et ta bonne humeur vont beaucoup nous manquer. Je suis tellement contente d’avoir pu partager quelques jours avec toi en venant à New York en 2017. Merci encore pour ton accueil et tous tes bons conseils. Je me souviens des slices de pizzas qu’on mangeait ensemble le soir, « les meilleures de la ville ». Je me souviens également de toutes les fois où tu revenais nous voir en France, tu nous ramenais toujours des cadeaux, tu étais tellement généreux. Ce que je me souviens moins, ce sont les colères que j’ai piquées quand je suis venue à New York et que j’avais deux ans. Mais ça toi tu ne risquais pas de les oublier, tu m’en avais d’ailleurs reparlé en 2017.
    Tout ça pour te dire que ton départ va laisser un grand vide dans nos cœurs.
    Nous ne t’oublierons jamais.
    Léa
    Léa GOSSET
  • January 13, 2021
    I remember the funny postcards and the presents I received from my dear uncle Alain when I was a kid. A fatherless kid that he would very kindly care for, even being away. Whenever we spoke on the phone he was always so gentle and so funny. Each time he would come to visit us in France, and the two times we went to NYC, it felt so natural to be together, as if we had been away from each other only a few weeks! And we had great times with him. He was such a funny man, joyful, kind to all, loving his friends and his family and loving to share happy moments and festive meals with them. I feel I’m going to miss him badly, and many people are going to miss him too.
    A few days before he passed away, we had a video call. He was happy to see my sons and make them laugh, and when we said goodbye, he added with a laugh “say hello to the cat!”. It’s comforting to keep that last picture of him. He was a really good man.
    ANTOINE BROSSARD
  • January 12, 2021
    Alain il m'est difficile de t'écrire ce mot tant j"ai du mal à accepter et à realiser que tu nous aies quittés si brutalement. Depuis quelques jours, je ressens le vide immense, la béance, la plaie que ton depart a figé en moi et qui aura du mal à cicatriser, et qui vient s'ajouter aux vides laissés par les departs de Jacky, de papi et de mamie. Comme je regrette de ne pas t'avoir vu plus souvent et depuis si longtemps... Ce qui m'a le plus marqué chez-toi c'est ta générosité et ta bonne humeur. A chaque fois qu'on se voyait c"etait un véritable feu d'artifice et tu savais communiquer ta bonne humeur et ta joie de vivre . Pourtant la vie ne t'a pas toujours fait de cadeaux mais tu n'en a gardé aucune aigreur....Dans ta générosité, tu savais toujours tendre la main et apporter du réconfort. Je te remercie pour tout ce que tu as fait pour Françoise, Nathalie, papi et Mamie mais aussi pour tant d'autres personnes que tu as rencontrées dans ta vie et que tu as su reconforter.... ce qui adoucit un peu ma peine c'est que, ces dernières annees, tu as connu la joie d'être grand grand-père et que tu devrais être tout autant extraordinaire dans ce rôle. Et aussi que ces dernières annees tu aies pu rencontrer à nouveau l'amour avec Viviane. Je ne la remercierai jamais assez pour tout ce bonheur qu'elle a su t'apporter et pour toutes les photos de toi et de vous deux qu"elle publiait sur Facebook. On etait tellement content de voir combien vous aviez l'air heureux. Vous aviez des etoiles plein les yeux mais maintenant c'est toi la petite étoile qui brille dans la nuit quand je lève la tête vers le ciel. Ca b3a etre difficile pour Viviane de ne plus t'avoir a ses côtés mais tu as dû tellement lui donner pendant ces quelques annees.... je suis tellement fier de ton parcours et d'avoir eu un frère comme toi. Je t"ai aimé, je t"aime car je ne peux oas croire que tu soies parti et je t'aimerai encore à travers tout ce que tu m'as donné. Tu faisais l'unanimité je te promets que nous resterons soudés autour de ton souvenir mais aussi du souvenir de Jacky, papi et mamie qui ont su fonder une belle famille. Avec Françoise, Bobos, Nathalie, Pascal, tes belles soeurs et beaux-frères. tes neveux et nieces, chaque fois que ce sera possible, nous entretiendrons ce souvenir aurour d'un bon repas comme tu savais les apprécier.... et même si tu nous manques et que nous avons de la peine, nous essaierons d'y inculquer autant de bonne humeur et de générosité que tu savais le faire....J'espère aussi que nous pourrons enfin rencontrer Viviane, mais aussi revoir Stephan et rencontrer sa petite famille. je suis si fière de toi et d'avoir été ta petite soeur... je t'embrasse tres fort.

    From Nicole Brossard- Gosset
    Nicole GOSSET
  • January 11, 2021
    Bonjour Alain,
    J'espère que tu te sens bien là haut (ou où que tu puisses être) et que tu as pu retrouver mamie, papi et Jackie et que vous passez de bons moments ensemble.
    Tu es partis si soudainement, c'est un grand choc et une grande peine que tu laisse derrière toi. Mais, tu laisses aussi des souvenirs inoubliables de joie, de vie, de gentillesse et de sourires. A cause de la distance, je n'ai pas pu beaucoup te voir et je le regrette mais je n'ai que de bons souvenirs et de belles images des moments passés ensemble, tu étais toujours gentil, plein de vie, joyeux et à vouloir faire la fête. Bref tu est un tonton parfait et je suis très triste de ta disparition, arrivée bien trop tôt...
    Je te dis au revoir, mais pas adieu, car on se reverra peut-être là haut à un moment (pas trop tôt quand même) et que tu restera toujours dans mes souvenirs, mes pensées, sur les photos, et que tu sera toujours mon oncle de New-York,
    Gros Gros bisous d'en bas,
    Lou
    Lou GOSSET
  • January 11, 2021
    All your family in France, we will love you and be with you for ever
    Nathalie Brossard
  • January 11, 2021
    My dear loving brother, tu vas tellement me manquer, tu as tellement donné, toujours si généreux et joyeux, je t aime
    Nathalie Brossard
  • January 11, 2021
    My dear loving brother, you were always present for me. Alain, tu vas tellement meanquer but you will be always in my hearth, je t aime.
    Nathaliebeograd@hotmail Brossard
  • January 11, 2021
    Alain represented so much to me, he was not only a loyal friend but also a big brother, an uncle and a mentor, he was family.
    To his beloved wife Viviane, his beloved son Stephan, his gransons and all the Brossard family in France, i grieve with you, Alain has taken a piece of me with him, and i will miss him dearly.
    Rest in peace, Tonton, i love you.
    Marco Henry